Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue

Ce blog est un lieu d'information sur les problèmes d'anxiété, de dépression et toutes autres difficultés psychologiques et les traitements existant pour ces troubles. Avec une volonté d'optimisme et de dédramatisation, dans l'optique de la psychiatrie positive.

Il ne s'agit en aucun cas de donner des conseils médicaux personnels.

Les informations données ici sont les plus objectives possibles, mais reflètent forcément les points de vue de l'auteur.

   Bonne lecture et n'hésitez pas à laisser des commentaires ou des questions.

L'auteur

Antoine PELISSOLO, psychiatre

26 novembre 2013 2 26 /11 /novembre /2013 21:53
L’école du bien-être

Je pensais consacrer ce billet à l’éducation à la bonne « santé psy », et à son intérêt dès le plus jeune âge. J’aurais alors présenté toutes les données prouvant qu’une information, voire une véritable formation, sur le bon équilibre émotionnel et psychique peut avoir des effets préventifs notables sur la résilience, la résistance au stress, à la dépression, aux addictions, etc. J’aurais cité des pays où de telles actions pilotes de psychologie positive sont menées (Europe du nord, Canada, Australie, etc.) avec des résultats convaincants. J’aurais aussi insisté sur l’opportunité offerte peut-être par la réforme des rythmes scolaires pour dégager un peu du temps « péri-scolaire », pouvant être mis à profit pour des actions d’éducation à la santé.

Mais tout ceci serait trop long, et probablement peu digeste… J’ai donc choisi de vous proposer directement le programme que j’imagine pour un tel enseignement. Disons que cette esquisse s’applique à des enfants de 10 ans. J’autorise bien sûr toutes les écoles et mairies à s’en inspirer au plus vite !

Chaque séance dure 30 minutes au maximum. Première séance (introduction) : on se présente, on explique ce qu’est la psychologie, ce qu’on va faire durant l’année, pourquoi on le fait. Séances 2 à 5 (intelligence émotionnelle) : on découvre le monde des émotions, celles des autres et un peu les siennes, on leur donne des noms, on les provoque un peu, on les observe au microscope. Il y en a des bonnes et d’autres plus désagréables ; à quoi servent-elles, que veulent-elles dire ? Que peut-on en faire ? Séances 6 à 9 (gymnastique cérébrale) : on apprend comment jouer avec son attention, la suivre, la piloter un peu mieux quand on le souhaite. S’entraîner à faire une seule chose à la fois pendant assez longtemps pour en tirer le maximum. Essayer aussi de se concentrer sur soi-même, sans objectif précis, juste pour voir. Séances 10 à 12 (savoir attendre) : que se passe-t-il quand on ne fait rien ? faut-il toujours s’occuper ? et comment réagir quand on n’obtient pas tout de suite ce que l’on veut… Séances 13 à 18 (je ne suis pas seul dans le monde) : les relations avec les autres, se sentir bien avec eux, savoir pourquoi on ne se comprend pas toujours, comment trouver sa place dans les groupes, comment aider les autres. Séances 19 à 22 (la vie n’est pas toujours facile) : que ressent-on face à une difficulté, peut-on maitriser son stress ? comment retrouver le calme ? que faire quand ça va mal ? Séances 23 à 26 (dormir et faire du sport) : à quoi ça sert de dormir ? pourquoi le sommeil est-il fragile parfois ? comment mieux dormir ? l’intérêt de bouger pour se sentir mieux avec soi-même et avec son corps.

Voici déjà une bonne moitié de l’année bien occupée, et il y aurait encore beaucoup d’autres thèmes à aborder : manger sereinement, l’optimisme, les petites manies, etc. Mais pour démarrer, il faudra déjà convaincre moult décideurs, souvent trop pressés pour y réfléchir posément, et former des enseignants à cette nouvelle matière. La plupart d’entre nous, les adultes, sommes assez mauvais élèves dans ces domaines, jamais abordés à l’école auparavant. Bientôt (on a le droit de rêver !), nos enfants nous apprendront la sérénité…

Partager cet article

Publié par MediKpsy
commenter cet article

commentaires

stress ecole 27/03/2015 23:22

Bonjour,
Cette école a le mérite d'exister. Quel beau programme pour le bien être des enfants.

Sylvie Prager-Séchaud 06/02/2014 15:23

j'ai fait ce rêve il y a quelques années déjà et, prof à l'époque, je l'ai réalisé dans mes classes de BTS avec succès (progression du taux de réussite de 30% à 60% en banlieue nord). Lorsque je l'ai proposé à mon inspecteur, je n'ai pas eu de réponse. Aujourd'hui, psychopraticienne, j'oeuvre pour que chacun apprenne à le faire dans sa famille !