Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue

Ce blog est un lieu d'information sur les problèmes d'anxiété, de dépression et toutes autres difficultés psychologiques et les traitements existant pour ces troubles. Avec une volonté d'optimisme et de dédramatisation, dans l'optique de la psychiatrie positive.

Il ne s'agit en aucun cas de donner des conseils médicaux personnels.

Les informations données ici sont les plus objectives possibles, mais reflètent forcément les points de vue de l'auteur.

   Bonne lecture et n'hésitez pas à laisser des commentaires ou des questions.

L'auteur

Antoine PELISSOLO, psychiatre

4 juin 2006 7 04 /06 /juin /2006 08:33

1. Traitement à prendre tous les jours

       (ne pas sauter de prises, il s'agit d'un traitement de fond)

2. Posologie prescrite à respecter rigoureusement

       (les doses sont adaptées à chaque personne; trop basses ou trop élevées, les effets ne

        pas satisfaisants)

3. S'attendre à une apparition progressive des effets au cours des quatre premières semaines

       (certains symptômes peuvent s'améliorer plus tôt, mais l'amélioration globale réelle 

       prend quelques semaines) 

4. Poursuivre le traitement au moins six mois s’il est efficace

       (l'arrêter avant expose à un risque de rechute très net)

5. Poursuivre le traitement même en cas d’effets secondaires précoces, s’ils sont tolérables

       (la plupart des effets secondaires initiaux - nausées, fatigue - disparaissent en

       quelques  jours) 

6. Contacter le médecin, notamment par téléphone, en cas d’effets secondaires gênants et avant d’arrêter les prises

      (des conseils simples peuvent être suffisants pour gérer ces effets secondaires)

7. Prévenir le médecin des effets secondaires durables (poids, effets sexuels, …)

     (ils sont rares mais potentiellement gênants, donc n'ayez aucune honte à en parler pour avoir des solutions, plutot que d'arrêter le traitement...)

8. Ne pas arrêter brutalement le traitement

     (sauf urgence, un arrêt progressif sur quelques semaines est toujours préférable)

9. Ne pas conduire de véhicule en cas d’effets sédatifs

     (si votre vigilance n'est pas bonne ou que vous vous sentez ralenti, évitez tout risque et

     parlez-en à votre médecin)

10. Prévenir le médecin en cas d’idées suicidaires

     (son travail est de vous aider dans ces situations angoissantes)

Partager cet article

commentaires