Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue

Ce blog est un lieu d'information sur les problèmes d'anxiété, de dépression et toutes autres difficultés psychologiques et les traitements existant pour ces troubles. Avec une volonté d'optimisme et de dédramatisation, dans l'optique de la psychiatrie positive.

Il ne s'agit en aucun cas de donner des conseils médicaux personnels.

Les informations données ici sont les plus objectives possibles, mais reflètent forcément les points de vue de l'auteur.

   Bonne lecture et n'hésitez pas à laisser des commentaires ou des questions.

L'auteur

Antoine PELISSOLO, psychiatre

1 juillet 2011 5 01 /07 /juillet /2011 17:46

thumb-la-dependance-au-tabac-47.gif   Dans la lutte contre le tabac, tout petit progrès est bon à prendre, en raison des enjeux individuels et sociétaux que l'on connaît. C'est peut-être le cas de cette nouvelle méthode de coaching automatisé par SMS, tels que nos amis Anglo-Saxons savent le faire de plus en plus. Il s'agit là d'aider des fumeurs souhaitant arrêter le tabac en leur adressant des textos d'encouragement plusieurs fois par jour.

   Les messages du type "C'est le jour J, jetez vos cigarettes !" ou encore "ça vaut la peine, poursuivez vos efforts !", programmés à des dates judicieuses permettent de guider et de renforcer le fumeur fragile. En cas d'envie forte, celui-ci peut lui-même envoyer un message d'alerte, et il reçoit un conseil pratique pour gérer la "crise".

   Tout ceci peut paraître dérisoire, mais des chercheurs Anglais et Australiens ont testé scientifiquement la méthode sur plus 5800 personnes, la moitié suivant le programme complet et l'autre moitié un programme "placebo" avec des SMS neutres (la répartition des deux groupes était aléatoire). Ils ont comparé les résultats au bout de 6 mois, et ont constaté que les personnes ayant suivi le programme réel étaient deux fois plus nombreuses à avoir vraiment arrêté de fumer que celles du groupe de comparaison. L'information était vérifiée par un dosage urinaire.

   Deux fois plus, c'est beaucoup. Mais en fait, les chiffres réels sont moins spectaculaires : seuls 10,7% des participants ont maintenu l'abstinence dans le groupe SMS-thérapie (contre 4,9% dans l'autre groupe)... 

    Donc une piste à suivre, car facile à mettre en oeuvre et pas chère, mais d'intérêt limité pour la majorité des fumeurs résistants, qui auront encore besoin probablement de la substitution nicotinique, des thérapies humanisées ou d'autres méthodes moins high-tech !

Partager cet article

Publié par MediKpsy - dans Psycho
commenter cet article

commentaires