Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue

Ce blog est un lieu d'information sur les problèmes d'anxiété, de dépression et toutes autres difficultés psychologiques et les traitements existant pour ces troubles. Avec une volonté d'optimisme et de dédramatisation, dans l'optique de la psychiatrie positive.

Il ne s'agit en aucun cas de donner des conseils médicaux personnels.

Les informations données ici sont les plus objectives possibles, mais reflètent forcément les points de vue de l'auteur.

   Bonne lecture et n'hésitez pas à laisser des commentaires ou des questions.

L'auteur

Antoine PELISSOLO, psychiatre

21 février 2012 2 21 /02 /février /2012 23:43

tee-shirt-allaitement-navy-bleuBeaucoup de femmes bénéficiant d’un traitement antidépresseur depuis plusieurs mois, et souhaitant avoir un bébé, se posent légitimement la question. De même, des femmes enceintes rencontrant des problèmes de dépression et d’anxiété importants peuvent être amenées aussi à cette interrogation. Aujourd’hui, il est clair que la réponse générale à cette question est positive : il est possible de prendre un antidépresseur pendant la grossesse, quand cela est absolument nécessaire bien sûr. Plus qu’à toute autre période, les patientes enceintes souhaitent initialement éviter de prendre tout médicament, et c’est naturellement la meilleure solution quand cela est possible. Mais les risques liés à une prise d’antidépresseurs pendant la grossesse sont, dans l’ensemble, bien connus et ils sont réellement très minimes. Les risques de malformation, qui existent lors de toute grossesse, ne sont pas du tout ou seulement très marginalement augmentés avec la plupart des antidépresseurs. En revanche, ne pas traiter ou arrêter le traitement d’un état dépressif sévère ou d’un trouble anxieux intense (TOC, attaques de panique, etc.) peut exposer à des rechutes graves et donc à une perturbation majeure de la grossesse, délétère pour l’état de santé et le bien-être de la mère et parfois du bébé. La décision doit bien sûr être prise en étroite concertation entre la patiente et le médecin qui s’occupe d’elle, car ce sont toujours des choix individuels.

Parmi les antidépresseurs les plus courants qui peuvent être pris à tous les stades de la grossesse (et donc même au moment de la conception), on peut citer la sertraline (Zoloft), l’escitalopram (Séroplex), le citalopram (Séropram), la venlafaxine (Effexor) et la fluoxétine (Prozac). La paroxétine (Déroxat), est plutôt déconseillée durant les 3 premiers mois de la grossesse, même si ce risque n’est pas vraiment démontré. Parmi les antidépresseurs plus anciens, et parfois plus actifs dans les dépressions sévères, on peut aussi prescrire la clomipramine (Anafranil) ou l’imipramine (Tofranil).

L’anesthésiste et l’obstétricien doivent être prévenus du traitement en cours lors de l’accouchement, mais sans l’arrêter. Avec certains antidépresseurs, une surveillance un peu plus rapprochée du bébé peut être nécessaire dans les premières heures, mais sans gros  problèmes à craindre. La phase du « post-partum » (jours suivant l’accouchement) étant la plus sensible pour les mères ayant des antécédents dépressifs ou anxieux, il est tout particulièrement nécessaire de conserver le traitement à cette période. Ceci peut avoir un certain impact sur les possibilités d’allaitement, plusieurs antidépresseurs étant contre-indiqués car ils passent dans le lait maternel. Si la mère souhaite malgré tout allaiter, le choix doit alors se porter vers la sertraline, la paroxétine ou la clomipramine.

Il est donc possible de vivre une grossesse dans de très bonnes conditions malgré des antécédents de troubles émotionnels. A noter cependant que ce qui précède ne concerne que la classe des antidépresseurs, et donc pas les autres psychotropes (anxiolytiques, somnifères, thymorégulateurs, antipsychotiques) qui posent des problèmes différents à examiner spécifiquement.

Partager cet article

Publié par MediKpsy - dans Antidépresseurs
commenter cet article

commentaires

Annh 20/06/2016 20:16

je suis enceinte de 7mois et depuis 2012 j'étais sous effexor.j'ai dû arrêté cause de grossesse. je veux savoir si Ya des maman qu'on pris ce médicament enceinte et que est devenu le bébé à ce jour sur le net il Ya des message stressant

Ge 12/04/2017 17:20

c'est bizarre car l'effexor est parmis les anti-dépresseurs qui sont ok enceinte.. j'envisage une 2e grossesses et cette fois je serai sur effexor et mon médecin à aucune crainte pour le bb

bobomi 21/05/2015 20:28

Bonjour je suis enceinte de 10sa. Mais egalement sous antidepresseur depuis plusieurs mois (presque 1 an). Depuis que j'ai apprisma grossesse je culpabilise et j'ai donc diminuer les doses et je me sent tres bien. Je suis sous effexor 1 jours sur 2 et xanax 0,25 le soir mais je le prend qu'en cas de besoin. Je vais essayer de diminuer les doses encore et si possible les éliminer complètement. En effet j'ai peur que mon bebe ai un syndrome de manque.

alex 15/12/2014 23:03

Bjr je suis sous paroxétine et désire un enfants gynéco ok juste diminuer paroxétine

snoring remedies 19/06/2014 10:49

First of all I would like to appreciate the effort that you have put in to discuss this topic. It is very important to be aware of whether it is good to take antidepressants during pregnancy. I am sure that this article alarms people. Thanks.

PERONNE 12/05/2014 05:11

merci vous me rassurez je suis sous anti dépresseur et je souhaite avoir un enfant mais je me demandais
si cela était possible vos réponses me soulagent

PERONNE 14/05/2014 23:01

Merci beaucoup

AP 12/05/2014 08:40

Tant mieux ! tous mes voeux pour vos projets.