Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue

Ce blog est un lieu d'information sur les problèmes d'anxiété, de dépression et toutes autres difficultés psychologiques et les traitements existant pour ces troubles. Avec une volonté d'optimisme et de dédramatisation, dans l'optique de la psychiatrie positive.

Il ne s'agit en aucun cas de donner des conseils médicaux personnels.

Les informations données ici sont les plus objectives possibles, mais reflètent forcément les points de vue de l'auteur.

   Bonne lecture et n'hésitez pas à laisser des commentaires ou des questions.

L'auteur

Antoine PELISSOLO, psychiatre

4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 22:13

TherapiesPas facile de s’y retrouver dans la multitude des professionnels en psy.

   Voici les points de repère principaux.

   Il faut en fait distinguer deux informations différentes : le métier d’un côté, et les méthodes utilisées de l’autre.

 

Du côté des métiers, trois possibilités :

 

- Les médecins, formés par les facultés de médecine, ils sont le plus souvent psychiatres (10 ans d’études), ou parfois généralistes (8 ans d’étude). Ce sont les seuls à pouvoir utiliser le titre de Dr X., à pouvoir prescrire des médicaments ou des arrêts de travail, et à être remboursés par la sécurité sociale. Ils travaillent soit en cabinet, soit dans des centres publics ou dans des hôpitaux.

 

- Les psychologues, formés par les facultés de psychologues, avec une spécialisation en psychologie clinique (5 ans d’études). Leurs consultations privées ne sont pas remboursées, mais elles le sont dans les centres et les hôpitaux.

 

- Les autres intervenants, ni médecins ni psychologues, ont des cursus variés (philosophie, littérature, sociologie, etc.) mais pas de formation spécifique à la pathologie mentale. Ils n’exercent qu’en cabinet privé, et leurs consultations ne peuvent jamais être remboursées.

 

   Du côté des activités et des méthodes, tous les intervenants cités ci-dessous pouvaient jusqu’à présent prétendre pratiquer des psychothérapies (psychanalyse, thérapies comportementales, familiales, etc.), mais ce titre ne faisait l’objet d’aucun contrôle. Une loi récente vient de corriger cette anomalie. Pour afficher le titre de psychothérapeute, il faut maintenant obtenir l’agrément d’une commission officielle, qui étudie le dossier de chaque intervenant, et surtout sa formation et son expérience pratique. Tous les psychiatres sont reconnus automatiquement psychothérapeutes, de même que la plupart des psychologues ayant suivi une formation thérapeutique spécifique. En revanche, les autres intervenants doivent suivre des formations complètes en psychopathologie et en psychothérapie.

 

    Cette nouvelle réglementation devrait permettre de simplifier l’information pour les patients, en évitant que n’importe qui se présente comme psychothérapeute. Mais n’hésitez pas à demander directement aux professionnels que vous rencontrez quel est leur métier d’une part, et quelle méthode de psychothérapie ils pratiquent d’autre part. Le seul titre de « psychanalyste », non accompagné de psychiatre ou psychologue, par exemple ne correspond pas à une formation clinique (donc de soignant) universitaire.

 

   On peut parier que beaucoup de nouvelles appellations plus ou moins folkloriques vont continuer à fleurir dans les années à venir pour ceux qui n’auront pas le droit d’utiliser le titre de psychothérapeute : « thérapeute émotionnel », « coach psy », « analyste comportemental », etc.

Partager cet article

Publié par MediKpsy - dans Psycho
commenter cet article

commentaires