Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue

Ce blog est un lieu d'information sur les problèmes d'anxiété, de dépression et toutes autres difficultés psychologiques et les traitements existant pour ces troubles. Avec une volonté d'optimisme et de dédramatisation, dans l'optique de la psychiatrie positive.

Il ne s'agit en aucun cas de donner des conseils médicaux personnels.

Les informations données ici sont les plus objectives possibles, mais reflètent forcément les points de vue de l'auteur.

   Bonne lecture et n'hésitez pas à laisser des commentaires ou des questions.

L'auteur

Antoine PELISSOLO, psychiatre

15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 09:11

 

                                                 enfantin-7.jpg

   La fameuse "liste des 77 médicaments sous surveillance" publiée récemment a fait beaucoup de bruit, dans les suites de l'affaire du Mediator. Dans cette liste, on trouve 15 médicaments psychotropes.

   Les motifs de ces mises sous surveillance sont très divers d'un produit à l'autre, et relèvent  globalement de l'application légitime du principe de précaution par les autorités de santé.

   Cette publication vise à informer le public et les patients sur les procédures mises en oeuvre, mais ne reflètent pas d'éléments réellement nouveaux sur la dangerosité potentielle des produits cités. Les risques d'usages détournés (abus, addictions) sont très présents dans cette liste, notamment pour les produits prescrits dans le traitement des addictions ou pour les somnifères. Quelques effets secondaires suspectés chez des prosuits récents font l'objet d'une surveillance attentive dans les premières années de commercialisation. Enfin, le rapport "bénéfice/risque" de certains médicaments anciens pourrait être remis en cause prochainement, notamment parmi les hypnotiques.

   Voici en quelques mots la situation des psychotropes concernés.

1. Antidépresseurs

- Stablon (tianeptine) : surveillance depuis 2004 d'un risque potentiel de dépendance. Des mesures préventives ont été prises en 2005 et seront évaluées en 2011.

- Valdoxan (agomélatine) : signalement depuis 2010 (début de la commercialisation) d'un risque d'hépatite, impliquant des surveillances régulières du bilan hépatique. Les effets observés seront analysés en 2011.

- Cymbalta (duloxétine) : surveillance des risques d'hépatite et de conduites suicidaires.

2. Hypnotiques (somnifères)

- Stilnox (zolpidem) : risques connus de dépendance et d'usages addictifs. Possibles décisions en mars 2011.

- Noctran (acépromazine + acéprométazine + clorazépate) : remise en cause de l'intérêt de cette combinaison de 3 molécules différentes, avec risques chez la personne âgée. Usage trop prolongé en général. Retrait possible en 2011.

Mépronizine (méprobamateacéprométazine) : toxicité connue en cas de surdosage. 

Rohypnol (flunitrazépam) : surveillance depuis 2000 des risques d'usage abusif et d'addiction. 

3. Traitements des addictions

Champix (varénicline) traitement de la dépendance au tabac : surveillance des risques de problèmes psychiatriques et de conduites suicidaires.

- Equanil (méprobamate) traitement du sevrage alcoolique : remise en cause de l'intérêt de cette molécule dangereuse en cas de surdosage.

- Méthadone gélules (traitement de la dépendance aux opiacés) : surveillance des risques de dépendance et de toxicité en cas de surdosage.

Subutex (buprénorphine) traitement de la dépendance aux opiacés : surveillance depuis 2000 des risques d'usage abusif et d'addiction.

4. Autres familles

Ritaline, Concerta, Quasym (méthylphénidate), traitement de l'hyperactivité avec déficit de l'attention : surveillance depuis 1995 des risques potentiels de dépendance et d'usage addictif.

Rivotril (clonazépam) traitement de l'épilepsie mais aussi utilisé dans l'anxiété : surveillance des risques d'usage abusif et d'addiction.

Lyrica (prégabaline) traitement de l'épilepsie mais aussi de certaines douleurs et de l'anxiété : surveillance des risques d'effets secondaires (cutanés, hématologiques et ophtalmologiques).

Zypadhera (olanzapine) traitement injectable de certaines psychoses : surveillance des risques de toxicité après l'injection.

Partager cet article

commentaires