Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue

Ce blog est un lieu d'information sur les problèmes d'anxiété, de dépression et toutes autres difficultés psychologiques et les traitements existant pour ces troubles. Avec une volonté d'optimisme et de dédramatisation, dans l'optique de la psychiatrie positive.

Il ne s'agit en aucun cas de donner des conseils médicaux personnels.

Les informations données ici sont les plus objectives possibles, mais reflètent forcément les points de vue de l'auteur.

   Bonne lecture et n'hésitez pas à laisser des commentaires ou des questions.

L'auteur

Antoine PELISSOLO, psychiatre

30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 10:01

                     images-copie-1.jpg      images-francais.jpg     telechargement.jpg

   Une précision importante concernant l’expertise psychiatrique d’Anders Behring Breivik, ce Norvégien auteur du massacre d’Oslo le 22 juillet dernier. Les médias français ont rapporté hier les conclusions du rapport des experts psychiatres, déclarant Breivik irresponsable du fait d’un trouble psychotique au moment des faits, et conduisant à un internement à vie plutôt qu’à une incarcération.

 

    Sans entrer dans les questions de fond que soulèvent toujours ces décisions, il faut souligner deux erreurs de traduction dans les extraits publiés hier par la plupart des journaux. La principale porte sur le terme « désillusion », qui peut paraître bien dérisoire par rapport aux actes perpétrés. L’auteur des faits est en effet décrit comme « une personne qui se trouve dans un univers empli de désillusions, où toutes ses pensées et ses actes sont conduites par ces désillusions ». Or, en anglais (en Norvégien, je ne sais pas….), le terme « delusion » signifie plutôt « délire », voire dans certains cas « hallucination ». Il s’agit alors d’un état de rupture grave avec la réalité, dans lequel le raisonnement normal n’a plus sa place et où les pires scénarios peuvent être échafaudés (c’est une des images que l’on a, en général dans la représentation populaire, de la folie ou de la démence). C’est un symptôme hautement pathologique, surtout quand il perdure longtemps et que la conviction erronée de la personne est totale, comme dans les délires de grandeur, de culpabilité ou de persécution. On le rencontre souvent dans les schizophrénies (mais tous les patients souffrant de cette affection ne présentent pas des délires durables ou en tout cas dangereux), mais aussi dans d’autres troubles mentaux.

   La seconde erreur de traduction est plus technique et moins gênante. Elle porte sur l’expression anglaise « paranoid schizophrenia », que l’on doit traduire en français par « schizophrénie paranoïde » et non « paranoïaque » comme cela est fait couramment. Il ne s’agit pas, en effet, de la paranoïa au sens strict du terme (délire de grandeur et de persécution, sans autre anomalie psychique), mais d’un délire ressemblant à la paranoïa et associé à d’autres symptômes de la schizophrénie (comportements et attitudes bizarres, angoisses profondes, etc.).

   En tout état de cause, les experts Norvégiens ont considéré que l’état mental de Breivik était gravement pathologique, et relevait donc d’un placement en milieu psychiatrique, ce qui paraît peu discutable.

Partager cet article

Publié par MediKpsy - dans Psycho
commenter cet article

commentaires

Dorothée ENTE 01/12/2011 17:50


Bonjour,


Comme beaucoup de personnes, j'ai été surprise d'apprendre que les experts psychiatres parlent d'Ambers behring Breivik comme un "psychopathe" et non un "sociopathe", étant donné l'ampleur de la
préméditation (plus de dix ans), ainsi que cette absence de remords à quelque moment que ce soit !


Y'a t-il eu rupture d'avec la réalité "au moment des faits" , comme pourrait être un délire paranoiaque, ou s'agit-il de SA réalité, immuable, avec laquelle il compose depuis bien longtemps ?
Est-ce vraiment de la folie, ou seulement un homme qui s'amuse des expertises psychiatriques pour ne être totalement condamné comme un criminel ?